Accueillir Thierry Lenain et inaugurer le Café Citoyen : Livresse partenaire de la Médiathèque de Casseneuil

Livresse à la médiathèque de Casseneuil
Jeudi 16 novembre 2017
à partir de 17h
avec Thierry Lenain

Présentation par les bibliothécaires de Casseneuil
de quelques livres de Thierry Lenain
mis à la vente par Livresse

et dédicacés à votre demande
par l’auteur

À partir de 18h premier « Café Citoyen »
Un lieu et un temps d’échange entre citoyens
sur des thèmes d’actualité
ou de réflexion sur des sujets sociaux ou culturels.
Animé par Michel Loyez
de la Librairie Livresse.

ENTRÉE LIBRE

Ce jeudi soir :
En présence de Thierry Lenain,
« Le jour où la France est devenue la France »

Discussion ouverte, autour d’un pot de l’amitié

Thierry  Lenain

Une petite présentation préparée par les bibliothécaires de la Médiathèque de Casseneuil :

Auteur d’environ 60 livres pour la jeunesse (Albums, premières lectures, romans, documentaires …) Rédacteur en chef de la revue » Citrouille »
Thierry Lenain est  un humaniste qui éclaire les consciences sur  le vivre ensemble, la citoyenneté,                            la tolérance, il porte un regard bienveillant sur les exclus de la société.
Une œuvre et une écriture à dimension sociale.

Il s’adresse aux enfants avec la volonté de ne pas éluder des sujets importants du monde dans lequel ils vivent , ses livres suscitent des questionnements et font débat.

Graine de bébé, Vive la France, Le jour où papa s’est remarié…

Ses livres traitent souvent de thèmes graves qu’il aborde avec délicatesse, pudeur et émotion.

Julie Capable, la Fille du canal, il faudra, Tu existes encore…

L’auteur s’entoure  de nombreux illustrateurs (Anne Brouillard, Nathalie Novi,  Serge Bloch, Patricia Baud, Antonin Louchard, Katy Couprie…)

Pour lui : «  Ecrire ce n’est pas d’abord raconter des histoires, c’est d’abord faire circuler des idées, les partager »

Bel hommage que celui qu’il rend à Barbara à travers : « Le square des Batignolles » illustré par Nathalie Novi.

La phrase qui le guide : « Que c’est abominable d’avoir pour ennemis les rires des enfants » Barbara

 

Laisser un commentaire