Guy Rechenmann, le Poète du Polar Aquitain

Samedi 27 octobre 2018
de 10h30 à 13h00
et de 14h30 à 16h30
Rencontre Dédicace à Livresse
avec Guy Rechenmann
—————

C’est autour du Bassin d’Arcachon que naissent et que vivent (et parfois meurent bizarrement) les personnages des romans de Guy Rechenmann.
C’est dans toute la Nouvelle Aquitaine, et souvent bien au-delà, que Guy Rechenmann écume les librairies et les salons du livre à la rencontre de ses lecteurs autant ravis de le connaître que d’avoir découvert ses personnages « de papier ».

Publié aujourd’hui aux Éditions Cairn, Guy Rechenmann crée des figures universelles mais singulières, dans un style chaloupé de poésie et d’intensité dramatique qui en font un auteur atypique ancré dans la lignée des meilleurs polars « humanistes ».

Après une première visite à Livresse en juillet 2017 lors d’une journée Polar en compagnie de 5 autres auteurs , Guy Rechenmann nous revient en solo avec un nouveau titre : Même le scorpion pleure, suite d’une série, et une réédition en format poche du premier de la série : Flic de papier. (Tous deux publiés aux éditions Cairn).
Anselme Viloc, le personnage principal de ces deux romans, poursuit ses enquêtes très personnelles au milieu de circonstances qui sont autant de coïncidences que de rebondissements…

Pour un peu mieux connaître Guy Rechenmann :

Né le 17/08/1950, écrivain et homme de télévision, Guy Rechenmann avoue être un rêveur et un poète. Le hasard, il n’y croit pas beaucoup préférant parler de coïncidences, son thème de prédilection… Il attendra 2008 pour publier un recueil de poésies et de nouvelles « La Vague » éditions Ecri’mages suivi de cinq romans « Des fourmis dans les doigts » éd. L’Harmattan et « Le Choix de Victor » éd.Vents Salés où se mêlent suspense, poésie et onirisme… Avec « Flic de Papier », il inaugure une nouvelle collection de poche dans sa nouvelle maison d’édition Cairn, et devraient suivre dans ce format « Fausse Note » et « A la Place de l’Autre » précédemment aux éditions Vents Salés. Son dernier roman « même le scorpion pleure » poursuit quant à lui son bonhomme de chemin. Il revisite le genre policier d’une façon nouvelle et inattendue grâce au même personnage Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné. Guy Rechenmann écrit ses romans au Cap-Ferret.

http://www.lecteurs.com/article/ete-2016-les-10-polars-a-ne-pas-manquer/2442704

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/pyrenees-atlantiques/bearn/bearn-editions-cairn-broient-du-noir-1462411.html

Laisser un commentaire