Maylis de Kerangal à Livresse et à L’UTOPIE : un événement? Un bonheur!

 Vendredi 29 novembre 2019

À Livresse
de 18h à 20h

À L’UTOPIE Ste Livrade
à 20h30

Maylis de Kérangal
nous parle Littérature, Jeunesse, Création,
Société, Cinéma, Art

autour de son dernier roman :
Un monde à portée de main
(éd. Verticales)

et du film d’Arnaud Desplechin
Esther Khan
—————

Dans votre librairie Livresse de 18h à 20h :

Rencontre Littéraire avec Maylis de Kerangal

  

 Un monde à portée de main  :

Une ballade amoureuse et artistique qui nous entraîne sous les ors de la peinture, de Bruxelles à Lascaux, en passant par les toits de Paris, les palais d’Italie, les bars underground d’Ecosse, Turin, Moscou, Cinecittà…partout où le « trompe l’oeil », leur technique artistique, appelle trois amis en quête de performances et les questionne sur leur art et celui des (vrais) peintres, sur la vie et la mort dans le prisme de l’histoire de l’art, de l’Histoire des Hommes dans leur rapport au monde, de leurs histoires.

Dans ce roman comme dans toute son oeuvre, Maylis de Kerangal fait exploser la puissante beauté des mots, la construction d’une écriture artistique et « vraie » qui dit la profondeur des sentiments et la réalité des situations.
Lire ses romans c’est plonger dans la personnalité concrète et ouvragée de son style à fleur de peau, au coeur de l’âme, à la pointe d’une plume qui ressemble énormément à une palette de pinceaux et de couleurs qui jouent et palpitent comme le mouvement de la vie.

Après Réparer les vivants, Corniche Kennedy, Naissance d’un pont (tous trois édités chez Verticales), qui ont fait l’objet d’une adaptation au cinéma (Naissance d’un pont est en cours de tournage), il n’est pas étonnant que ce roman fasse directement référence au cinéma dans bien des passages où la vie prend l’allure de scénarios, et en passant un long moment quasi magique, aux frontières de l’onirisme, à Cinecittà!
D’ailleurs, nous dit Maylis de Kerangal :

 » …quand j’écris, je vais beaucoup au cinéma, autant que je lis…
… parfois, j’ai l’intuition que tel ou tel film va rencontrer chez moi des motifs, des émotions et je vais les chercher dans les salles de cinéma. « 

Maylis de Kerangal développe dans ce roman qui se déploie comme un thriller haletant, les thèmes de réflexion qui lui sont chers parce qu’ils sont en lien direct avec Notre monde, sans éviter les problématiques sociétales.
Son parti-pris est littéraire : C’est en l’ancrant, en l’incarnant dans des personnages « palpables » même s’ils sont volontairement « hors du commun » pour en faire d’autant plus ressortir leur humanité, qu’elle les fait naître et vivre comme des images vivantes dans le son de la voix intérieure du lecteur, dans les mouvements de sa mémoire et de son imagination.
Ainsi donc, transmission et mémoire, vie et mort, intuition et apprentissage, terre et univers, culture et connaissances, technologie et éthique…Maylis de Kerangal n’écrit pas que pour le plaisir des mots, elle nous tend la main pour nous amener à portée du monde.

Ce vendredi soir à Livresse, avec Un monde à portée de main, c’est presque l’ensemble des romans de Maylis de Kerangal que vous pourrez découvrir et vous faire dédicacer, avant de vous rendre à L’UTOPIE Ste-Livrade…

À l’UTOPIE Ste-Livrade à 20h30

Dans le cadre du Festival « De l’utopie dans les toiles », Carte Blanche est donnée à Maylis de Kerangal qui présentera et nous dira les raisons de son choix :

Esther Khan, un film de Arnaud Desplechin.

 « Londres, a la fin du XIXe siecle. Esther Kahn vit dans le East End. Ses parents sont émigrants juifs. Tous travaillent dans l’atelier de couture familial. Esther est lente et bornée, elle n’a d’avis sur rien, elle n’a de sentiment pour personne: Esther est une pierre. Un soir, au théatre, Esther se « réveille » et s’anime: elle ne regarde pas les pièces comme les autres, elle les vit. Elle décide de devenir actrice. Commence alors son apprentissage du théatre et de la vie qui l’amènera un soir à ressentir d’un seul coup, sur scène, vingt ans de vie jusqu’alors étouffée. » (Allo-ciné)

À la fin de la séance, pendant le traditionnel apéro/soupe -dinatoire du festival, Maylis de Kerangal dédicacera ses ouvrages et discutera avec les spectateurs pour terminer une soirée vraiment riche en émotions et plaisirs!

 

 

Laisser un commentaire