Tatiana ARFEL, romancière de la sensibilité de personnages hors normes

Dans le cadre des
Journées des Femmes de Lettres

Tatiana ARFEL
en dédicace à Livresse

   le vendredi 4 Mars à 17h

 

 

Tatiana Arfel est née en 1979 à Paris, elle réside dans le Sud à Montpellier.

Passionnée de littérature et psychologue de formation, elle anime des ateliers d’écriture auprès de publics en difficulté et participe au collectif « Penser le Travail ».

 

Tatiana Arfel est une auteure qui sait mettre à jour les fêlures de chacun de ses personnages en posant sur eux un regard lucide mais toujours bienveillant. Elle nous donne accès à leur intériorité en leur inventant à chacun un langage propre, un réel et un imaginaire.
Lorsque son ton se fait plus caustique et ironique, ce n’est que pour mieux mettre l’accent sur les vices et les aberrations présentes dans notre société tout en interpellant ses lecteurs.

Elle a écrit 4 livres :

  • L’attente du soir, paru aux Éditions José Corti en 2008 et réédité cinq fois à ce jour.

  attente du soir Il a obtenu huit prix littéraires.

 « Il dresse le portrait de trois personnages esseulés et en marge de la société qui se rejoignent à travers leurs vies pesantes et trouvent une force nouvelle dans leur rencontre salvatrice.
– Giacomo, vieux clown, qui court aussi vite qu’il le peut pour ne pas se faire rattraper par le Sort
– la femme grise sans nom […] remisée dans son appartement vide. Elle parle en lignes et en carrés, récite des tables de multiplications […] pour éloigner l’angoisse.
– le môme, l’enfant sauvage qui s’élève seul […]. Il lutte et survit mais reste debout. Il apprendra les couleurs et la peinture avant les mots, pour dire ce qu’il voit du monde.
Seuls, ces trois-là n’avancent plus […] Comment vivre ? […] …en acceptant la rencontre nécessaire avec l’autre. »
(Éditions José Corti)

C’est l’un des plus beaux coups de coeur de la Librairie Livresse!
Un livre où l’écriture se fait chant et larmes de notre coeur, où l’histoire est l’émotion et la pensée qui se parlent, où les personnages rejoignent tour à tour notre empathie et nos douleurs cachées.
La littérature comme le plus bel espoir en l’humanité dans sa capacité et sa nécessaire fraternité.

  • Des clous, paru aux Éditions José Corti en 2011

 

  » le parcours de six employés d’une grande firme internationale Human Tools (ou outils humains), des   employés qui valent autant que des clous selon leur entreprise et qui rencontreront le marteau (en la personne  de leur chef Frédéric) pour les remettre dans le droit et plus rentable chemin. » (Editions José Corti)

 Des clous c’est le regard acéré de la lucidité psycho-sociale de l’auteure sur la »gestion » d’entreprise – qui servira de toile de fonds du roman suivant « La deuxième vie d’Aurélien Moreau » – vue dans le prisme d’un « Code du travail » non écrit (=flexibilité propre à chaque entreprise?…) mais déterminant pour la vie professionnelle et personnelle des employés (du DRH aux agents postés), sur la tête desquels le marteau de l’humiliation et de la dépersonnalisation s’abat savamment et puissamment!
Tatiana Arfel inscrit sa sensibilité et ses compétences dans une littérature combative au service de la dignité de l’individu et de sa liberté d’être libre et respecté dans une société qui doit réviser ses valeurs fondamentales.

 

 

  • La Deuxième vie d’Aurélien Moreau, paru aux Éditions José Corti en 2013

Propos de Tatiana Arfel, publié par le blog de collectif-littérature :
« Aurélien est normal, tellement normal qu’il est bien trop normal. A tout fait dans les temps, sans le désirer : études, mariage, enfants, carrière. Dans le même temps, n’a été présent à rien : était ailleurs, mais où ? […] Aurélien a des carnets intimes, où il consigne uniquement la météo, le saint du jour, des proverbes. Un jour, il va lui arriver quelque chose qui le bouleversera, le forcera à s’interroger sur toute cette vie non vécue […] J’espère que vous l’aimerez, comme moi je l’ai aimé. »

Ce livre suit un même chemin qui traverse deux mondes où la normalité demeure, mais sous deux formes différentes qui nous proposent deux postures : Être absent du présent et permettre l’oppression, sur soi-même, sur les autres; ou être présent au présent et lutter pour la liberté, déclinée au niveau personnel et au niveau collectif. S’ouvrir au monde, s’ouvrir à l’autre, s’ouvrir à soi; Oser aimer, Oser vivre!
Le tout présenté dans un projet narratif où le réalisme et la poésie émanent, tiennent et se partagent le vivant.

  •  Les Inconfiants, paru en 2015 aux Éditions Le Bec en l’air

l’hôpital psychiatrique comme on le voit rarement, à travers les regards croisés d’une écrivaine et d’un illustrateur.
« Patient, soignant, membre du personnel, visiteur… chacun, avec sa langue, ses préoccupations  et sa solitude, façonne un portrait foisonnant, vif et nuancé de l’univers psychiatrique. » (Éditions Le Bec en l’air)

La dernière « production » de Tatiana Arfel, en lien fort et dynamique avec un illustrateur, dans le cadre d’un « Projet Régional Culture et Santé » qui l’ a fait prendre résidence plusieurs mois durant au sein d’un « établissement de santé spécialisé »…
Porte-parole des hommes et des femmes qui vivent ensemble dans cet univers où tout semble les diviser, les répartir entre des barrières visibles ou invisibles; donneuse de parole à chacun d’eux exprimant les liens visibles ou invisibles qui se tissent au coeur d’une humanité multiple et complexe; sans parti-pris, sans jugement; un cri silencieux qui fait résonner (raisonner?) humblement, magnifiquement, notre condition inéluctablement partagée.



Tatiana Arfel s’est affirmée d’emblée et se confirme comme une auteure majeure  – utilisant, maniant et manipulant la langue française au service de la belle littérature – témoin  de nos sociétés troublées, bousculées, mais porteuses d’une humanité à la recherche de sa plus forte vérité : l’altérité comme lieu et lien de la rencontre de paix et d’enrichissement entre toutes les différences.

Vendredi 4 mars à 17h à la Librairie Livresse
et samedi 5 mars à 17h au Musée de Gajac
vous pourrez rencontrer, écouter et échanger avec Tatiana Arfel
qui a tant de mots vrais à nous faire lire et entendre.

Tous les livres de Tatiana Arfel sont disponibles à la Librairie Livresse.

Laisser un commentaire